COMMERCY CROIX

Réalisée vers 1750 par Nicolas Belhomme, orfèvre à Saint-Mihiel, cette croix de procession de la confrérie de Saint-Eloi a coûté 1000 livres, ce qui témoigne de la richesse des forges de Commercy. Cachée pendant la révolution par un forgeron, elle est l’une des rares pièces d’ orfèvreries qui n’aient pas été détruites à cette époque. Elle est ensuite donnée à l’évêque constitutionnel Aubry.

A+ A-