LEROUVILLE CARRIERES

A la différence de celles d’Euville, les carrières de Lérouville sont presque toutes des propriétés privées. A partir de 1853, s’opère un regroupement progressif, et quelques maîtres carriers parviennent à dominer la plupart d’entres elles. Auguste Crouet et Gustave Gautier, les deux propriétaires les plus importants, finissent par s’associer. Pour développer leurs activités et trouver de nouveaux capitaux, ils créent une société avec un négociant parisien, Félix Civet, bientôt rejoint par Léon Pommier. Dès 1897, la société Civet Pommier & Cie domine l’ensemble des carrières. Les maîtres carriers se font construire d’imposantes demeures marquées de leurs chiffres.

Comme à Euville, la société Civet Pommier & Cie fait édifier une série de maisons basses pour loger son personnel. Une étoile rouge inscrite dans un cercle, logo de l’entreprise est peinte sur toutes les façades.

A Lérouville, la Carrière de Lavaux du Lac Vert présente un enjarot abandonné. Cette tranchée verticale est creusée sur toute la hauteur du front de taille. C’est la première phase d’extraction d’un bloc de pierre. A raison de 12h quotidien par jour l’enjarteur peut mettre jusqu’à plusieurs mois afin de réaliser cette tranchée d’environ 50 cm de large. L’exploitation de cette carrière prend fin en 1914

A+ A-