SAULVAUX Eglise

Saulx-en-Barrois, Eglise Saint-Christophe 12è-13è-17è-18è 

L’église, bâtie sur des fondations anciennes, conserve un chœur et un avant-chœur romans. Dans la première moitié du XVIIè siècle, les murs sont surélevés pour permettre à la population de se réfugier dans les combles; l’église est fortifiée, notamment par le percement, dans les murs de la salle de défense de trois fenêtre de tir. En 1733, un plafond en bois est édifié en remplacement des voûtes de la nef.

Cette statue, provenant de l’ancienne église romane, présente des éléments iconographiques et stylistiques propres à la fin du Moyen-âge, notamment les plis cassés des vêtements, l’absence de couronne sculptée, la fine chevelure ondulée de la Vierge et la rondeur des visages. Elle est l’oeuvre d’un sculpteur anonyme.

Vaux-la-Grande, Eglise Saint-Martin 1840

La première église datant du XVIIIè siècle, est détruite en 1838. Elle est reconstruite en 1840, puis restaurée en 1900.

L’inscription rappelle la mémoire d’Antoine Grégoire, curé de Vaux-la-Grande durant « 60 ans, 6 mois, 15 jours ». Elle indique également toutes les fondations et les dons faits par le testament, en précisant par exemple que les honoraires de la messe s’élevaient à cette époque à 2 francs.

Vaux-la-Petite, Eglise Saint-Julien 13è-18è-19è

L’église fortifiée, de style roman ogival, est restaurée au XVIIIè siècle. Elle sert de refuge aux habitants en période d’invasion. Les combles sont aménagés, un puits est creusé devant l’autel et une porte en fer défend l’accès à l’abside. Le clocher est quant à lui ajouté en 1860.

D’après le Pouillé de 1904, cette porte proviendrait du château de Boviolles. Elle aurait aussi pu servir de défense dans l’église. Les dimensions de cette porte, très rare, témoignent de sa destination; à lui seul le gond supérieur mesure 7cm de diamètre.

A+ A-